advice trail-running


 

Les courses demandent une préparation spécifique. Chaque section est destinée à une course en particulier, avec tous les conseils nécessaires pour votre réussite !
À VOUS DE JOUER !


 

 

Entraînement
Entraînement
Matériel
Matériel
Alimentation
Alimentation


 

advice 40km

Ce que j’aime bien sur ces formats c’est qu’on peut courir tout du long, récupérer assez vite des courses et ne pas avoir besoin de faire trop de volume d’entraînement pour les finir. Et en même temps c’est déjà un format qui demande une gestion de course réfléchie, notamment niveau nutrition/hydratation, on n’est jamais à bloc à part à la toute fin et ça permet de vraiment profiter des descentes rapides sans prendre trop de risques et de profiter de la vue au sommet, ce genre de petites choses qui rendent le trail très spécial. Débutant ou confirmé c’est un format complet et qui prend les bons côtés du plus court comme du plus long !

DORIAN MARCHAL 23 ans – Athlète du Team Raidlight


 


 

advice Ultra

Toujours s’échauffer, même avant un Ultra, même que quelques lignes droites ! Le principal est de courir en fonction de soi et de ne pas se laisser entraîner par un faux rythme ou un coureur plus ou moins rapide. Il vous faut courir au feeling, avec le travail de foncier réalisé, il n’y a plus besoin de cardio, il faut maintenant se faire confiance et écouter ses jambes et son corps. Gardez bien en tête, si un coup de moins bien vous prend, ça revient toujours ! Le mental est la clé sur ces formats, n’hésitez pas à lire et regarder les éditions précédentes pour vous préparer au mieux. Se fixer un objectif est important. Enfin, visualisez-vous en train de passer la ligne d’arrivée.

NATHALIE MAUCLAIR - Athlète du Team Raidlight


 


 

advice GRR

Franchir la ligne d’arrivée du Grand Raid restera pour tous un instant inoubliable. Parvenu au stade de La Redoute, tout s’effondre : on se lâche, on se laisse aller. Les nerfs craquent et le vernis de Superman de l’avant- Raid se lézarde. Reste l’immense bonheur d’en avoir terminé ; restent aussi, et surtout, les douleurs, les souffrances, les fissures de l’âme… une chose est certaine : de cette épreuve, on en sort changé.

ÉRIC B. – Membre du Team Raidlight


 


 

advice desert

Physiquement les courses désert nécessitent une préparation rigoureuse, je la démarre 5 mois avant la course. Je varie mon entraînement entre musculation et cardio mais aussi en termes de terrains afin d’être le plus complet possible. Je m’entraine en moyenne 3h/jour matin et soir. Niveau préparation mentale, je m’imagine passer la ligne autant en entraînement que le jour de la course.

RACHID EL MORABITY Vainqueur du MDS depuis 2011, Vainqueur MDS Perù 2017


 


 

chargement